fbpx

Les OKR, mesurer ce qui compte

Aujourd’hui nous allons vous faire découvrir un système de management, “les Objectives and Key Results”, une méthode qui a fondé certaines grandes entreprises de notre monde, genre Google, Intel, Spotify … juste ça.

Mais par toutatis, c’est quoi tes OKR ?
Non ce n’est pas une formule magique sortant d’une BD mais bien une méthode de management ! La méthode OKR (objectifs et résultats clés en français), définit des objectifs puis les décline à tous les niveaux pour ensuite les associer à des résultats clés. Les résultats clés permettent de valider la réussite de l’objectif.

C’est Andrew Groove, alors PDG d’Intel qui, en 1980, formalise la méthode OKR. Chaque objectif est composé de résultats clés qui permettent de valider l’objectif une fois tous les résultats attendus validés.

Du coup, c’est quoi un objectif ?

Un objectif, c’est un but à atteindre sur une durée déterminée. Il montre à l’équipe la direction à prendre. Il doit être inspirant pour l’équipe et doit la fédérer vers un but commun. Quand vous faites quelque chose, vous devez vous dire que vous le faites pour CET objectif.

Exemple : Jean-Michel, le directeur marketing : “Notre objectif est d’avoir 20 prospects qualifiés d’ici 2 semaines”.
✅ L’objectif est clair, mesurable et définit dans le temps.

Contre-exemple : Jean-Albert, le directeur marketing : “Notre objectif est d’augmenter considérablement le nombre de prospects qualifiés d’ici … bientôt”.
❌ L’objectif n’est ni mesurable, ni définit dans le temps. L’équipe marketing aura plus de mal à se projeter et se motiver avec un tel objectif.

Et les résultats clés alors ?

Lorsqu’un résultat clé est atteint, il contribue à la réussite de l’objectif auquel il est relié. Chaque résultat clé doit être mesurable à l’aide d’une valeur cible.

En général, on définit 3 résultats clés par objectif. ll faut rester simple, efficace, en utilisant suffisamment de mesures pour être pertinent. Il ne faut donc pas dépasser 5 résultats clés.

Exemple : Jean-Michel, le directeur marketing : “Notre objectif est d’avoir 20 prospects qualifiés d’ici 2 semaines. Pour y arriver, il faut : contacter 400 prospects par mail, atteindre 50% de taux d’ouverture des mails et relancer une fois 100% des prospects qui n’ont pas répondu”.
✅ Nous avons 3 résultats clé qui sont tous mesurables.

Contre-exemple : Jean-Albert, le directeur marketing : “Notre objectif est d’avoir 20 prospects qualifiés d’ici 2 semaines. Pour y arriver, il faut : contacter les prospects par mail, avoir un bon taux d’ouverture des mails et relancer les prospects qui n’ont pas répondu”.
❌ Nos résultats clé ne sont pas mesurables. L’équipe marketing ne pourra pas savoir à quel moment elle a atteint l’objectif.

Tout ça c’est bien, mais on gagne quoi ?

Les OKR apportent de nombreuses améliorations dans une organisation et permettent de la rendre plus performante:

  • Les OKR permettent aux employés de donner un sens à leur travail et de prioriser certaines tâches. Ils partagent ainsi la vision stratégique de l’entreprise. Ils se sentent impliqués dans une mission globale. Chaque équipe est responsable de ses objectifs.
  • L’entreprise gagne en agilité pour s’adapter à ses concurrents et à ses marchés.
  • Des objectifs ambitieux, pour positionner l’entreprise dans la recherche de l’optimisation de performance.
  • Toutes les équipes de l’entreprise sont alignées, cela permet de gagner une certaine cohérence entre les équipes.

Attention, il ne faut pas confondre les résultats clés et les tâches à réaliser.
Par exemple, “lancer une campagne publicitaire sur Facebook” n’est pas un résultat clé mais “atteindre 1000 abonnés sur une page Facebook” en est un.

Mais ça ne sera jamais appliqué par mes équipes …

Pour que les OKR soient acceptés par vos équipes, nous vous conseillons de :

  • Ne pas lier l’OKR à l’évaluation et à la rémunération des collaborateurs
  • Être totalement transparent vis à vis des objectifs avec toute l’équipe
  • Le nombre d’OKR doit être limité, pas plus de 5 objectifs par niveau composés eux-mêmes de 2 à 5 résultats clés.
  • Vous devez travailler sur des cycles courts, trimestriel c’est top !

Et pour les résultats clés :

  • Il faut utiliser des résultats réellement mesurables (c’est le plus important) !
  • Les mesures doivent être impactantes sur l’objectif.
  • Connaître la valeur de départ du résultat clé.Par exemple, si vous voulez atteindre 1000 abonnés sur Linkedin, l’ambition ne sera pas la même si vous partez de 10 abonnés que de 800 abonnés.
  • Fixer des cibles ambitieuses qui motivent l’équipe.
  • Suivre régulièrement les mesures.

Et pour mettre en place tout ça ?

Chez Delia Solutions, nous utilisons Plai qui nous permet de fixer des objectifs trimestriels pour notre entreprise. L’interface est très simple, il ne vous suffira que de quelques minutes pour vous fixer vos premiers objectifs et mesurer vos premiers résultats.

Conclusion

Malgré les apparences, mettre en place des OKR est relativement simple, c’est pourquoi nous nous efforçons de les utiliser le plus possible chez Delia. Après plusieurs mois, nous pouvons déjà vous dire que les OKR nous ont permis :

  • D’améliorer la communication générale de l’équipe.
  • D’améliorer drastiquement notre productivité.
  • De motiver les équipes et toujours viser plus haut.
  • Et de pouvoir fêter la réussite des objectifs !


Vous avez un projet numérique ? Nous pouvons vous aider !

Related News